TOTUS TUUS, MARIA !

REMARQUE AU SUJET DE LA PROTECTION DES DROITS DE REPRODUCTION ET DE TRADUCTION


Chères âmes en Jésus et Marie,

L’Apostolat de Marie comme Maîtresse de toutes les âmes est d’abord un apostolat de l’annonce et de la proclamation. La totalité des écrits et des images que vous trouvez sur ce site sont issus exclusivement d’une source mystique, et sont donc le produit d’une inspiration divine. Ce sont des mots et des images par lesquels la Reine du Ciel veut former les âmes dans la Science de la Vie Divine et ouvrir les cœurs à la plénitude de l’Amour de Dieu.

C’est la raison pour laquelle la Maîtresse de toutes les âmes est la Vraie Propriétaire de tous les produits que vous trouvez sur www.maria-domina-animarum.net; tout notre apostolat est placé sous Sa Puissante Protection.

Nous attirons l’attention de chacun sur le fait que toute âme qui falsifie, dénature, vend à des fins lucratives, ou utilise des écrits ou des images d’une manière incompatible, ou à des fins inconciliables avec le but et l’esprit de l’Apostolat de la Maîtresse de toutes les âmes, a d’abord et essentiellement à en répondre devant Dieu Lui-même.

Unissons-nous dans la prière, afin que les fruits célestes offerts par l’intermédiaire de cet apostolat soient utilisés exclusivement d’un cœur pur et d’une manière qui serve à magnifier Dieu et la Maîtresse de toutes les âmes.

Avec tout notre amour fraternel et au service de la Maîtresse de toutes les âmes

Son Apostolat Maria Domina Animarum


© Copyright: Ces écrits d’origine céleste sont une publication libre. Il a donc été permis par l’Oeuvre Maria Domina Animarum d’en faire des copies, à la condition que ces textes ne subissent aucune modification et que les copies soient répandues gratuitement, et non vendues dans le but de réaliser un gain financier. Dans les autres sites de la Toile, ces textes ne peuvent être utilisés que sous forme de reproductions partielles, les extraits renvoyant toujours par un lien au site original www.maria-domina-animarum.net. Tous les droits sur ces textes sont détenus par l’Oeuvre Maria Domina Animarum.