TOTUS TUUS, MARIA !

LES AVEUX D’UN DEMON FAITS SUR L’ORDRE DE MARIE

Révélation spéciale du jeudi 15 mars 2007

Myriam van Nazareth

 

Remarque préalable: Durant les années 2006-2007 surtout, la Maîtresse de toutes les âmes offrit à Sa Myriam à plusieurs reprises des visions dans lesquelles Elle montrait Sa "relation“ avec les démons. Elle le faisait dans le cadre de Ses instructions sur la puissance unique, incomparable, de la Reine des Cieux, afin que les âmes y puisent espérance et courage dans leur dur combat quotidien contre les ténèbres. La majeure partie de ces visions a été qualifiée par la Maîtresse de toutes les âmes de "privée“, c-à-d. strictement destinée à la formation privée de Myriam. Elle a cependant libéré pour la publication la révélation suivante.

La révélation qui va suivre est unique en ce sens qu’elle est un volet d’une longue vision à travers laquelle la Maîtresse de toutes les âmes me montra, en mars 2007, comment Elle commanda à 32 démons de venir s’agenouiller à  Ses Pieds, sélectionna l’un de ces démons et le contraignit à cet extraordinaire aveu. Après cet événement, Myriam fut attaquée par Satan avec une violence inouïe. Marie Elle-même confirma plus tard à plusieurs reprises la vérité de ce qui fut montré et dit dans cette vision.

Les passages que Marie continue de qualifier de "privés“ sont signalés dans cette révélation par  “(...)“.

Marie à Myriam: “Je veux que tu notes ce que Je te fais entendre à présent par la bouche de l’un de ces ennemis des âmes, car sur Mon ordre, il va parler au nom de tous les démons. Tu feras connaître cet aveu aux âmes, car il est appelé à être l’extraordinaire révélation d’une pierre miliaire dans l’histoire du Salut, dans les derniers préparatifs à la victoire définitive de la Femme sur Satan et à la fondation du Royaume de Dieu sur la terre“.

Je vois Marie désigner de Son index droit l’un des 32 démons à genoux devant Elle (Ils se trouvent tous à une distance d’Elle située à peu près entre un mètre cinquante et quatre mètres). Elle touche des doigts de son pied gauche le sol, à gauche devant Elle et lui dit:

MARIE au démon: “Jette-toi à terre ici à Mes Pieds“.

(Je vois cette  silhouette se jeter à genoux à la vitesse de l’éclair à l’emplacement désigné par les doigts de pied de Marie).

MARIE: "Toutes tes pensées Me sont connues. Je veux que tu fasses part à haute voix de ce que tu ressens intérieurement lors de tes contacts avec Moi, et des relations de tous les démons avec Moi, afin de faire de cette déclaration une glorification de Ma puissance, un aveu face à tous tes compagnons, en présence des anges, ainsi que d’une âme humaine, un témoignage de l’impuissance des forces des ténèbres dans leur ensemble face à Marie, la Maîtresse de toutes les âmes. (…) Parle!“

La figure diabolique est aux pieds de Marie et se met à parler à voix haute, mais d’une voix saccadée, qui trahit l’inquiétude et la peur. J’écris exactement ce que j’entends, et ne rapporte dans ce récit que les choses que Marie me charge de retenir pendant que je suis occupée à en taper le texte.

 

AVEU D’UN DEMON FAIT SUR L‘ORDRE DE MARIE

"Celui d’en ‘Haut’ nous a prédit autrefois que la ‘Femme’ nous vaincrait. Des siècles durant nous avons douté que ce temps viendrait un jour, parce que notre maître (Satan) nous enseignait que nous pouvions acquérir un pouvoir de plus en plus grand sur les âmes des hommes. Aujourd’hui, nous les dominons comme jamais il ne nous a été donné de le faire auparavant. Toutes leurs faiblesses nous sont connues, et nous minons et nous sapons les fondements de leur confiance et leur foi au point qu’ils se laissent convaincre que Celui d’en ‘Haut’ n’existe pas.

Nous avons réussi à faire croire à la plupart des âmes humaines qu’il n’y a ni Dieu ni malin, et que la terre, en conséquence, n’est dominée que par l’homme. A présent, ils croient être eux-mêmes Dieu, et ils font tout ce que nous les incitons à faire.

Et c’est ainsi que nous régnons sur toute chose. Nous ne nous sommes jamais sentis aussi puissants…Presque tous sont à nos pieds, sans voir ce qui les asservit, ou celui qui les domine…“

(Il hésite longtemps, puis poursuit sa déclaration):  

Depuis peu, nous sommes tourmentés par les convocations émanant d’Elle…de la ‘Femme’... A l’heure où je fus appelé par Elle, je subis un tourment mille fois plus atroce que le feu de l’enfer…“  

(La voix semble de plus en plus tendue, chaque son semble se transformer peu à peu en un halètement convulsif):  

"C’était atroce!...  Elle me commanda de me jeter à genoux à plusieurs mètres de distance d’Elle…Je ne pouvais rien entreprendre…Sur un signe de Son Doigt, je ne pus plus rien faire d’autre que de ramper à genoux jusqu’à Ses pieds, comme un insecte…     

Quelle humiliation! Cette puissance, cette puissance terrifiante! Et cette impuissance en moi! Ne pouvoir rien faire d’autre qu’obéir à un ordre aussi humiliant, de la part d’une femme qui jouit visiblement du pouvoir qu’Elle a sur moi...(...) Jamais auparavant Elle ne s’était manifestée de telle façon: comme la Maîtresse de toutes choses. Nous ferions tout pour pouvoir nous délivrer de telles situations, mais Elle le veut…Sa terrifiante puissance! Même lorsque nous sommes des milliers, nous avons l’impression de n’être rien face à Elle et tremblons de peur au moindre de Ses gestes (...) Quelle horreur…

Nous qui jouissons tellement de la puissance que nous avons apparemment sur toutes choses, sommes contraints par cette femme de nous jeter à genoux et de rester continuellement à genoux quand nous sommes en Sa présence. (...)

Nous ne pouvons rien faire d’autre qu’obéir immédiatement à chacun de Ses ordres, car Sa Volonté est loi  (...).Jamais je ne suis parvenu à croire que le pouvoir de la Femme sur nous était aussi total, aussi absolu et aussi terrifiant, avant d‘expérimenter moi-même les effets d’une telle position, à genoux devant Elle (...).

(Il poursuit, avec toutes les apparences d’un épouvantable combat intérieur): 

Si jamais les âmes se mettaient à vouloir vivre dans la vertu et à se donner totalement à Elle, nous, ceux ‘d’en bas’, nous serions tous le jour-même à Ses Pieds, gémissant et soupirant, car c’est cela qu’Elle veut: Elle veut faire de nous tous Ses esclaves, mais, heureusement pour nous, les âmes sont tellement faciles à séduire! Que ferions-nous sans les milliards de péchés qui se commettent chaque jour sur la terre? (...) Les peines que la Femme nous inflige sont pour nous des humiliations qui pénètrent au plus profond de nous-mêmes, nous ravageant intérieurement jusqu’à l’anéantissement. Elle nous inflige ces peines parce que des siècles durant, nous nous sommes refusés à servir "Celui d’en haut“, et Elle-même, et à Leur obéir (...) je suis contraint et forcé d’avouer que le jour approche où Elle goûtera le plaisir extrême d’humilier notre maître lui-même sous Son pied.   

C’est une loi d’En Haut, que chaque être, chaque chose soit mis aux pieds de la Femme. L’enfer est perturbé, car Elle nous commande  de relater nos expériences dans nos relations avec Elle devant tous les damnés. Chaque damné tremble de peur en pensant à l’heure où il serait convoqué à Ses pieds. Tout ce pour quoi nous avons travaillé des siècles durant s’écroule au fur et à mesure qu’Elle fait de grandes quantités d’entre nous Ses esclaves“.

(Il continue, en proie à un combat intérieur déchirant):

"C’est un supplice pour nous que devoir contempler la servilité aveugle avec laquelle les anges se soumettent à la Femme. Mais à combien plus forte raison le spectacle d’AMES HUMAINES, à genoux à Ses pieds, nous est-elle une torture inexprimable, car tout asservissement volontaire de la part d’une âme humaine face à la Femme augmente les effets de Son pouvoir sans limite. Entendre une âme humaine, s’humiliant au dernier degré, La saluer du titre de ‘Maîtresse’, nous rend fous. Voilà pourquoi Sa reconnaissance officielle par un grand nombre d’âmes humaines serait la fin de tout pour nous, la fin définitive et absolue.

Si un jour sonne l’heure où les âmes humaines comprendront et reconnaîtront que ‘la Femme’ est leur Maîtresse, Son pouvoir divisera l’enfer et nous serons tousprosternés à Ses pieds pour l’éternité…

Je reconnais donc les faits suivants: La Femme est la Maîtresse absolue de toute créature vivante, Elle a tous les pouvoirs, y compris sur nous les démons. Quand sonnera l’heure où les âmes humaines reconnaîtront cela et vivront en conséquence, la Création toute entière tremblera sur ses fondements et sera ébranlée, et ce sera la fin de notre royaume“.

(Un démon qui n’a pas été désigné par son nom, qui a parlé sur ordre de Marie)

La figure diabolique se tait. Marie, Qui, durant tout ce temps-là avait le regard abaissé sur lui, avec un rayonnement indescriptible de dignité et de puissance, dit maintenant:

MARIE: "Maintenant, tu vas retourner en enfer. Je veux t’entendre répéter cet aveu avec exactement les mêmes mots en présence de ton maître, Satan, devant tous les damnés rassemblés. Puis je déciderai de ton sort ultérieur. Va!“

Je vois la silhouette diabolique qui commence à se tordre, comme folle, aux pieds de Marie, et même à implorer Sa pitié. Le regard abaissé sur lui, Elle Se contente de répéter Son dernier mot: "Va!“

Je le vois disparaître, ombre obscure qui s’estompe jusqu’à devenir totalement invisible.

Brève explication: la Maîtresse de toutes les âmes a montré à Myriam van Nazareth dans plusieurs visions au cours des années 2006-2007, comment Elle (la Maîtresse) peut neutraliser pour l’éternité autant de démons qu’il Lui plaira, ce qui signifie concrètement qu’il s’agit là d’une grâce extraordinaire, qu’il faut “mériter“. Elle m’a montré bien clairement:

  1. Comment Elle punissait ces démons en décrétant tout d’abord qu’ils devaient prendre une forme matérielle, puis se jeter à Ses pieds, faire, souvent des jours entiers, l’éloge de Son pouvoir sur eux, et s’humilier de différentes façons devant Elle;

  2. Comment elle renvoyait au bout d’un certain temps ces démons châtiés, tout en donnant à ceux qui étaient concernés l’ordre de rester à genoux en Son honneur au coeur même de l’enfer et de poursuivre le chant de louange à “la Maîtresse de toutes les âmes“ à haute et intelligible voix.

Marie m‘a assuré (...) que les démons châtiés n’étaient, quelles que soient les circonstances, à aucun moment en mesure d’arrêter cet hymne de louange en l’honneur de la Maîtresse de toutes les âmes, car le pouvoir absolu de Marie sur eux les en empêche. Elle ne peut, a-t-Elle ajouté, marquer des démons de cette marque infâmante que dans la mesure où la Loi de la Justice Divine le permet, et cela dépend, dit-elle, de la consécration vécue en profondeur de la part d’un certain nombre d’âmes, de leur pénitence, de leurs sacrifices et de leurs prières, ainsi que de leur reconnaissance de Marie comme la Maîtresse de toutes les âmes.

Remarque: Marie me donne la permission de mentionner le fait que, pendant que je tapais sur mon ordinateur cette extraordinaire révélation, l’ordinateur sur lequel sont rassemblées ces révélations devient la proie de toute sorte de bogues étranges (entre autres, par exemple le curseur qui s‘agite dans tous les sens, échappant totalement à mon contrôle, comme s’il allait tout d’un coup traverser l’écran en zig-zag, en diagonale…)

Considération finale

La Maîtresse de toutes les âmes a offert cette vision comme confirmation particulièrement impressionnante du fait que nous arrivons dans les temps où l’image de la Reine des Cieux avec le pied posé sur le serpent devient réalité visible. Cette image, toutefois, est dès à présent réalité, non pas seulement aux yeux de Dieu, mais d’une manière générale dans les cas où la Maîtresse de toutes les âmes paralyse l’action de démons au fur et à mesure que la consécration et le don total que font certaines âmes d’elles-mêmes à Marie fait toucher du doigt Son pouvoir.

La puissance de Marie est sans limites, mais elle est cependant modérée dans son déploiement par la Loi de la Justice Divine: C’est seulement dans la mesure où l’humanité se sanctifie que la puissance de Marie peut être manifestée. Les visions montrant le châtiment de démons par Marie, que la Maîtresse de toutes les âmes m’offrit à un rythme intensif pendant quelque temps, sont éloquentes. Ces visions extraordinairement impressionnantes ne peuvent cependant pas (encore) être publiées, l’état de grâce présent de l’humanité – nous explique Marie Elle-même – ne le permettant pas pour l’instant.

Moi qui ai eu le privilège de pouvoir regarder ces images, j’atteste cette vérité céleste et atteste ainsi le pouvoir sans limite de la Maîtresse de toutes les âmes sur toute source, quelle qu’elle soit, de ténèbre et sur toute oeuvre et tout plan d’action du monde des ténèbres.

Il ne s’agit dans ces visions aucunement de quelque mirage de l’imagination, mais du don immérité de la Grâce par lequel a été communiqué à ma pauvre personne un avant-goût de ce qui est déjà réalité accomplie, et doit un jour devenir réalité perceptible: le triomphe définitif de la Femme sur les ténèbres. Elle avait déjà parfaitement vaincu celles-ci dans Son Immaculée Conception, mais le fera encore, cette fois comme Représentante de toutes les âmes, à l’heure où Satan sera visiblement sous Son pied, complètement humilié et vaincu. Il s’agit là de rien moins que d’une promesse de Dieu que la Maîtresse  de toutes les âmes a dès aujourd’hui voulu rendre sensible à Sa servante, dans le but de la former au service absolument exclusif de la Reine des Cieux en Sa qualité suprême, qui couronne toutes les autres. 

Même moi il m’a fallu un peu de temps pour me "faire à l’idée“ que, à plusieurs reprises, il m’a été de donné de voir, dans un ravissement indescriptible, des démons, c‘est-à-dire l’incarnation de toute la misère de ce monde, devoir sur l’ordre de ma Maîtresse Céleste, ordre donné dans un déploiement de puissance à peine concevable, rester à genoux à Ses pieds. Ce n’est que plus tard que je compris vraiment qu’Elle me faisait ce cadeau par pure grâce, afin de communiquer aux âmes, forte de ma propre expérience et de ce que je ressentais au plus profond de mon coeur et de ma sensibilité, le message de la parfaite espérance.

Aux âmes, Marie me fait transmettre cette recommandation: qu’elles croient aveuglément à la Maîtresse de toutes les âmes, afin qu’Elle puisse vraiment faire trembler l’enfer. Il s’agit là ni plus ni moins que de notre bonheur à tous, de notre paix et de la fondation du Royaume de Dieu sur la terre.